[wc_row] [wc_column size = "three-quart" position = "first"]

Stratégie européenne de la biodiversité 

L'Union européenne (UE) a adopté une stratégie pour protéger et améliorer l'état de la biodiversité en Europe au cours de la prochaine décennie. Cette stratégie comprend six objectifs en rapport avec les principales causes de perte de biodiversité et qui permettront de réduire les impacts sur la nature.

Vision pour 2050
D'ici 2050, la biodiversité de l'Union européenne et les services écosystémiques qu'elle offre - le capital naturel de l'UE - seront protégés, valorisés et dûment restaurés pour leur valeur intrinsèque de biodiversité et leur contribution fondamentale au bien-être et à la prospérité humains. économique, afin d'éviter des changements catastrophiques liés à la perte de biodiversité.

Objectif clé pour 2020
Mettre fin à la perte de biodiversité et à la dégradation des services écosystémiques dans l'UE d'ici 2020 et les restaurer autant que possible, tout en intensifiant la contribution de l'UE pour éviter la perte de biodiversité dans le monde.

[accordéon title = "Les six objectifs prioritaires"]
[accordéon-item title = "Objectif 1: préserver et restaurer l'environnement naturel"]
L'UE doit veiller à ce que les directives soient pleinement mises en œuvre oiseaux e Habitat. Ces deux directives sont la pierre angulaire de la politique européenne de la biodiversité. Jusqu'à présent, ils ont favorisé certaines réalisations importantes telles que la création de Natura 2000, le plus grand réseau mondial d'aires protégées couvrant plus de 750 000 km2. Cependant, les progrès sont encore insuffisants pour garantir que l'état de conservation de tous les habitats et espèces d'intérêt européen est satisfaisant. Pour atteindre le premier objectif de cette stratégie, les États membres doivent mettre en œuvre la législation existante de manière plus cohérente. En particulier, ils doivent assurer la gestion et la restauration des sites Nature 2000, en investissant les ressources nécessaires. Ces actions permettront de stopper la perte de biodiversité et d'assurer sa restauration d'ici 2020.
[/ accordéon-item]
[accordion-item title = "Objectif 2: préserver et améliorer les écosystèmes et leurs services"]

Dans l'UE, de nombreux écosystèmes et leurs services ont été dégradés, principalement en raison de la fragmentation de la propriété foncière. L'objectif 2 vise à maintenir et à améliorer les services écosystémiques, ainsi qu'à restaurer les écosystèmes dégradés (au moins 15% d'ici 2020) en intégrant les infrastructures vertes dans la planification de l'utilisation des terres.

Le 6 mai 2013, la Commission a adopté une communication sur les infrastructures vertes qui décrit notamment les éléments clés de la future stratégie européenne dans ce domaine, notamment:

la promotion des infrastructures vertes dans les domaines politiques concernés (politique de cohésion, changement climatique et environnement, politiques de santé et de protection des consommateurs, PAC (politique agricole commune), etc.);

l'amélioration de l'information, des connaissances et de l'innovation pour encourager la mise en œuvre d'infrastructures vertes;

l'amélioration de l'accès au financement des projets d'infrastructure verte;

études de faisabilité pour des projets d'infrastructures vertes de portée européenne.

D'ici 2015, la Commission proposera également une initiative visant à prévenir toute perte nette d'écosystèmes et de services connexes.
[/ accordéon-item]
[accordéon-item title = "Objectif 3: assurer la durabilité de l'agriculture et de la sylviculture"]

Les instruments prévus dans le cadre de la PAC devraient contribuer à maximiser les superficies agricoles cultivées avec des prairies, des terres arables et des cultures permanentes soumises à des mesures de biodiversité d'ici 2020.

Des plans de gestion forestière ou des instruments équivalents seront mis en œuvre d'ici 2020 pour toutes les forêts publiques et les exploitations forestières plus grandes qu'une certaine superficie. Ces plans devront garantir une gestion durable des forêts pour pouvoir bénéficier d'un financement au titre de la politique de développement rural de l'UE.

Les mesures prises pour assurer une gestion durable dans les deux secteurs doivent également contribuer à la réalisation des objectifs 1 et 2 de la stratégie.
[/ accordéon-item]

[accordion-item title = "Objectif 4: garantir l'utilisation durable des ressources halieutiques"]
Les mesures prises dans le cadre de la réforme de la politique commune de la pêche devraient permettre d'atteindre un rendement maximal durable d'ici 2015. Pour cela, il est essentiel de parvenir à une répartition de la population par âge et taille, gage d'un bon stock. Grâce à une gestion des pêches sans effets négatifs sur les autres stocks, espèces et écosystèmes, il sera possible d'atteindre un bon état écologique d'ici 2020, conformément à la Directive-cadre sur la stratégie pour le milieu marin.
[/ accordéon-item]

[accordéon-item title = "Objectif 5: combattre les espèces exotiques envahissantes"]
À l'exception de la législation relative àutilisation en aquaculture d'espèces exotiques et localement absentes, il n'existe actuellement aucune politique globale spécifique au niveau de l'UE pour lutter contre les espèces exotiques ou envahissantes. Cependant, ces espèces constituent une menace majeure pour la biodiversité européenne. Il est donc nécessaire de les classer, de les isoler ou de les éradiquer, et de contrôler leur introduction pour éviter l'émergence de nouvelles espèces. À cette fin, la Commission a l'intention de combler les lacunes politiques dans la lutte contre les espèces exotiques envahissantes par un instrument législatif ad hoc.
[/ accordéon-item]

[accordion-item title = "Objectif 6: gérer la crise mondiale de la biodiversité"]

L'UE doit intensifier sa contribution à la lutte contre la perte de biodiversité mondiale en respectant les engagements pris lors de la 10e conférence des parties (COP 10) de la convention des Nations unies sur la diversité biologique, tenue à Nagoya en 2010. à l'occasion de cette conférence, l'UE s'est engagée à:

atteindre les objectifs fixés par le Plan stratégique mondial pour la biodiversité 2011-2020;

mettre en œuvre le protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (protocole APA); est

mobiliser des ressources financières supplémentaires pour relever le défi de la protection de la biodiversité dans le monde.

[/ accordéon-item]
[/ Accordéon]

Actes connexes

[/ wc_column] [wc_column size = "un quart" position = "dernier"]

Accédez aux différentes pages du domaine

[widget name = "WP_Nav_Menu_Widget" attributes = "title = & nav_menu = 795 ″]

 

[/ wc_column] [/ wc_row]

Stratégie européenne de la biodiversité

© Centre d'études Helios

Parcs et réserves de Sicile

Partage partage
Partager

Commentaires Facebook

Partager cet article

Laissez un commentaire

Partager