Histoire de la Sicile
3.1 Les Grecs - 3.1.2 Colonies grecques en Sicile: Lentini, Catane, Trotilon, Thapsos et Megara Iblea

 

 

Après quelques années la colonisation de Naxos, les Chalcidiens ont commencé une expansion qui les a conduits à expulser les Siciliens de Léontini et Catania (729 avant JC), une colonie indigène de l'âge du fer a été trouvée à Lentini sur le site occupé par la suite par la ville grecque.

Vers la même époque, une autre colonie de Megara dirigée par un certain Lamis arrivé dans un endroit appelé Trotilon (près de Syracuse). Après un bref arrêt dans les lieux et une autre courte et peut-être pas très heureuse cohabitation avec les Calcidesi di Lentini, il trouva refuge sur le site de Thapsos, une petite péninsule non loin de Syracuse(1). C'est à cet endroit que Lamis a rencontré sa mort.

Les découvertes archéologiques qui ont eu lieu à cet endroit ont montré que Thapsos était habitée depuis le début de l'âge du bronze et que le matériel trouvé est de culture qui de ce site a pris le nom de «culture de Thapsos». Beaucoup de matériel mycénien, chypriote et maltais a été trouvé, ce qui suggère que Thapsos a dû être un centre d'échange important entre l'Est et l'Ouest entre le XNUMXème et le XNUMXème siècle avant JC, avec la présence presque constante de l'élément mycénien.(2). Parmi les tombes découvertes par l'archéologue Paolo Orsi lors des fouilles qui ont eu lieu entre 1888 et 1921, dans une tombe troglodyte, il a trouvé deux sépultures grecques appartenant à la fin du XNUMXème siècle avant JC, dans l'une desquelles nous voulons reconnaître la tombe de Lamis.

A la mort de Lamis les Mégarais auraient fondé (729 avant JC) une ville à laquelle ils donnèrent le nom de Mégare Iblea. Ces colonies ont été suivies par d'autres, presque toujours à caractère agraire, parfois pour former des avant-postes pour la défense militaire du territoire conquis, ou même des quais navals à l'appui de routes navales qui pourraient être considérées comme commercialement sinon stratégiquement importantes.

(1) Giovanni E. Di.Blasi: Histoire du Royaume de Sicile (1844) Vol, 1 p.69

(2)(15.303) Filippo Coarelli: Guides archéologiques - Sicile.

[wp_ad_camp_1]

Histoire de la Sicile par Ignazio Caloggero

Partage partage
Partager

Commentaires Facebook

Partager cet article
Avoir votre mot à dire!
00
Partager