Réseau Natura 2000 

Natura 2000 est le nom que le Conseil des ministres de l'Union européenne a attribué à un système coordonné et cohérent («réseau») d'aires destinées à la conservation de la diversité biologique présente sur le territoire de l'Union elle-même. La mise en place du réseau Natura 2000 est prévue par Directive n. 92/43 / CEE Logo Acrobat / document PDFdu Conseil du 21 mai 1992 sur le"Conservation des habitats naturels et semi-naturels et de la flore et de la faune sauvages", communément appelée la directive "Habitat". Cependant, l'objectif de la directive est plus large que la simple création du réseau, ayant pour objectif déclaré de contribuer à la sauvegarde de la biodiversité par des activités de conservation non seulement dans les zones qui composent le réseau Natura 2000, mais également avec des mesures de protection directe des espèces dont la conservation est considérée comme un intérêt commun à l'ensemble de l'Union.

La transposition de la directive a eu lieu en Italie en 1997 par le Règlement DPR 8 septembre 1997 n. 357 Logo Acrobat / document PDF modifié et complété par Décret présidentiel 120 du 12 mars 2003 Logo Acrobat / document PDF. La conservation de la biodiversité européenne est réalisée en tenant compte des besoins économiques, sociaux et culturels, ainsi que des particularités régionales et locales. En d'autres termes, il s'agit de promouvoir l'intégration de la protection des habitats et des espèces animales et végétales avec les activités économiques et avec les besoins sociaux et culturels des populations vivant dans les zones faisant partie du réseau Natura 2000.

Selon les critères établis par l'annexe III de la directive «Habitats», chaque État membre dresse une liste de sites abritant des habitats naturels et semi-naturels et des espèces animales et végétales sauvages, sur la base de ces listes et en accord avec les États membres, La Commission adopte une liste de sites d’importance communautaire (SIC).

Le réseau Natura 2000, conformément à la directive «Habitats» (article 3), comprend:

  • Zones de protection spéciale (SPA)
  • Zones spéciales de conservation (ZSC).

Zones de protection spéciale (SPA)

La Directive 79/409 / CEE Logo Acrobat / document PDF (Directive Oiseaux) a demandé aux États membres de l'Union européenne de désigner des ZPS, c'est-à-dire des territoires adaptés au nombre, à l'étendue et / ou à la situation géographique pour la conservation des espèces d'oiseaux menacées, vulnérables ou rares mentionnées à l'annexe I de la directive. Le projet «Important Bird Areas» (IBA) de BirdLife International sert de référence pour la création de ZPS. Les zones choisies sont des sites de reproduction, d'alimentation ou de migration et sont donc considérées comme particulièrement importantes pour la conservation des oiseaux. La désignation des ZPS est relativement simple et se fait au niveau national sans dialogue avec la Commission européenne. En Italie, l'identification des ZPS relève de la responsabilité des Régions et Provinces Autonomes, qui transmettent les données au Ministère de l'Environnement et de la Protection du Territoire et de la Mer; le ministère, après avoir vérifié l'exhaustivité et la concordance des informations acquises, transmet les données à la Commission européenne (formulaires standard plus cartographie). Les ZPS sont destinées à être désignées à partir de la date de transmission à la Commission et la liste mise à jour des ZPS est publiée sur le site Internet du ministère. Voir la liste complète

Zones spéciales de conservation (ZSC)

Les zones spéciales de conservation visent à la conservation de ces sites écologiques:

  • les habitats naturels ou semi-naturels d'intérêt communautaire, en raison de leur rareté ou de leur rôle écologique primordial (la liste des habitats est établie à l'annexe I de la directive Habitats);
  • les espèces de faune et de flore d'intérêt communautaire, en raison de leur rareté, de leur valeur symbolique ou du rôle essentiel qu'elles jouent dans l'écosystème (dont la liste est établie à l'annexe II de la directive habitats).

La procédure de désignation d'un site comme SAC est plus longue que celle des SPA. Chaque Etat procède en faisant un inventaire des sites potentiels sur son territoire puis en les proposant à la Commission européenne sous forme de pSIC (proposition de site d'intérêt communautaire). Après approbation par la Commission européenne, le pSIC est entré comme Site d'intérêt communautaire pour l'Union européenne (SIC) et intégré au réseau Natura 2000. Le plus rapidement possible et dans un délai maximum de six ans à compter de la sélection d'un site comme site d'importance communautaire, l'État membre concerné désigne le site en question comme zone spéciale de conservation ( SAC). Ainsi, tous les sites Un site naturel peuvent également appartenir à plusieurs types.Dans ce cas, une autre classification donnée est:

  • Site de type A: SPA
  • Sites de type B: SIC
  • Sites de type C: SCI ou SAC coïncidant avec SPA

En Italie, en 1995, le ministère de l'Environnement a lancé le projet «Bioitaly» dans le but de reconnaître et de mettre en œuvre les directives «Habitat» et «Oiseaux». le projet Bioitaly a conduit à l'identification de deux autres types de zones: les sites d'importance nationale (PÉCHÉ) et les sites d'importance régionale (SIR). Ces domaines supplémentaires (SIN et SIR) ne sont pas liés à la mise en œuvre de la directive Habitats mais constituent un approfondissement du cadre cognitif au niveau régional, encadré par des réglementations spécifiques. À ce jour, (2018) 2332 sites d'importance communautaire (SIC) ont été identifiés par les régions italiennes, dont 1889 ont été désignés comme zones spéciales de conservation (ZSC) et 612 zones de protection spéciale (ZPS); parmi eux, 335 sont des sites de type C, c'est-à-dire que les SCI / SAC coïncident avec les SPA. Un total de 2000 habitats, 131 espèces de flore et 90 espèces de faune (dont 112 mammifères, 22 reptiles, 10 amphibiens, 16 poissons, 26 invertébrés) sont protégés dans les sites Natura 38 en Italie en vertu de la directive Habitat; environ 380 espèces d’avifaune au titre de la directive Oiseaux. Le tableau suivant montre, pour chaque Région, le nombre, l'extension totale en hectares et le pourcentage par rapport au territoire régional total terrestre et maritime, respectivement des ZPS, SIC-SAC et sites de type C (SIC-SAC coïncidant avec SPA).

* Le site IT1201000 se situant en partie dans le Piémont et en partie dans le Val d'Aoste, le calcul des surfaces a été effectué en attribuant à chaque Région la partie du site relevant effectivement de son propre territoire.
** Le site IT7110128 se situant dans les Abruzzes, Lazio et Marches et le site IT7120132 se trouvant dans les Abruzzes, Lazio et Molise, le calcul des surfaces a été effectué en attribuant à chaque Région la partie du site relevant effectivement de son propre territoire.
/ Régions qui n'ont pas de territoire en mer

Voici les données globales des sites Natura 2000 pour chaque région (nombre, extension totale en hectares et pourcentage sur terre et sur mer) à l'exclusion de tout chevauchement.

* Le site IT1201000 se situant en partie dans le Piémont et en partie dans le Val d'Aoste, le calcul des surfaces a été effectué en attribuant à chaque Région la partie du site relevant effectivement de son propre territoire.
** Le site IT7110128 se situant dans les Abruzzes, Lazio et Marches et le site IT7120132 se trouvant dans les Abruzzes, Lazio et Molise, le calcul des surfaces a été effectué en attribuant à chaque Région la partie du site relevant effectivement de son propre territoire.
*** Le nombre et l'extension des sites Natura 2000 par région ont été calculés en excluant les chevauchements entre les SCI-SAC et les ZPS.
/ Régions qui n'ont pas de territoire en mer

Source: minambiente.it

Annexes de la directive sur l'environnement:

I TYPES D'HABITATS NATURELS D'INTÉRÊT COMMUNAUTAIRE DONT LA CONSERVATION NÉCESSITE LA DÉSIGNATION DE ZONES SPÉCIALES DE CONSERVATION
II ESPÈCES ANIMALES ET VÉGÉTALES D'INTÉRÊT COMMUNAUTAIRE DONT LA CONSERVATION NÉCESSITE LA DÉSIGNATION DE ZONES SPÉCIALES DE CONSERVATION
III CRITÈRES DE SÉLECTION DES SITES APPROPRIÉS À ÊTRE IDENTIFIÉS COMME SITES D'IMPORTANCE COMMUNAUTAIRE ET DÉSIGNÉS COMME ZONES SPÉCIALES DE CONSERVATION
IV ESPÈCES ANIMALES ET VÉGÉTALES D'INTÉRÊT COMMUNAUTAIRE QUI NÉCESSITENT UNE PROTECTION STRICTE
V ESPÈCES ANIMALES ET VÉGÉTALES D'INTÉRÊT COMMUNAUTAIRE DONT LA COLLECTE DANS LA NATURE ET L'EXPLOITATION DONT POURRAIENT FAIRE L'OBJET DE MESURES DE GESTION
VI MÉTHODES ET MOYENS DE CAPTURE ET DE MORT AINSI QUE LES MÉTHODES DE TRANSPORT INTERDITES

 

Cours cmx200 

insert_advertisement

Corsionlinex330x200  

Partage partage
Partager

Commentaires Facebook

Partager cet article

Laissez un commentaire

Partager