Palais Bertini
Street View (le cas échéant)
Description

Palais Bertini

 

Le long de Corso Italia, peu après l'intersection avec la Via S. Vito, sur la droite, vous trouverez le Palazzo Bertini. Construit vers la fin du XVIIIe siècle par la famille Floridia, il a été acheté en 1800 par Don Giuseppe Antonio Bertini, dont il a pris son nom actuel. Les trois «masques» sont placés sur les clés de voûte de ses balcons, l'une des principales caractéristiques qui distingue le Palazzo Bertini. Les masques représentent trois personnages caractéristiques de l'allégorie baroque: les «trois puissants», c'est-à-dire le seigneur, les riches et les pauvres. Le monsieur, au centre, est représenté avec l'expression confiante de celui qui est puissant à cause de sa richesse. Le pauvre homme, à gauche du monsieur, est représenté avec des traits caricaturés: la langue sortie et avec un nez énorme. Son expression semble vouloir témoigner de la puissance de ceux qui ne peuvent être privés de rien puisqu'ils n'ont aucune propriété. Le troisième masque, à droite du monsieur, représente l'homme riche, aux joues potelées, au turban, à la moustache bien soignée et à la tranquillité typique de ceux qui peuvent exploiter le pouvoir de l'argent. Remarquez comment, tandis que le monsieur au centre est sculpté en position frontale, les pauvres et les riches sont sculptés de sorte que les deux regardent dans des directions opposées. Selon une version populaire liée à l'ancienne rivalité entre le Sangiovannari (Ragusa Superiore) et le Sangiorgiari (Ragusa Inferiore ou Ibla), les masques ont la signification suivante: le masque à droite du seigneur, le regard tourné vers Ibla, regarde avec mépris le le voyageur d'Ibla, le masque au centre, l'observe d'un air bourru en passant sous le palais; enfin le masque de gauche le suit avec ses yeux se moquant de lui.

La porte d'entrée, placée dans une position asymétrique par rapport à la façade, a deux demi-piliers sur les côtés qui soutiennent un balcon avec garde-corps en poitrine d'oie tandis qu'à droite il y a deux autres balcons avec des cadres finement sculptés et décorés.

Note: Le remplissage des fiches de la base de données Heritage se déroule par phases incrémentales: catalogage, géoréférencement, insertion d'informations et d'images. Le bien culturel en question a été catalogué, géoréférencé et les premières informations saisies. Afin d'enrichir le contenu de l'information, d'autres contributions sont les bienvenues, si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer via notre espace "Vos contributions"

Avis de non-responsabilité

Évaluer (1 à 5)
2.673
Envoyer un avis à l'éditeur
[contact-form-7 id = "18385"]
Partager