Mont Pellegrino (EUAP0839)
Street View (le cas échéant)
Street View n'est disponible qu'avec Google Maps.
Description

Mont Pellegrino (EUAP0839)

Type de site
RNO = Réserve naturelle orientée

Codes WDPA / EUAP: 63172  EUAP0839

  • Anciennes provinces concernées: Palerme
  • Communes concernées: Palerme
  • Institution: DA 610/44 du 6/10/1995

Description:

La première mesure de protection de la zone actuelle de la réserve remonte à la fin du XVIIIe siècle, à l'initiative de Ferdinando di Borbone qui, par un édit royal, a exproprié une superficie d'environ 400 hectares dont une partie du Monte , della Favorita et les marais de Mondello, pour le consacrer à des activités d'expérimentation agricole et une réserve de chasse.
En 1991, la zone de Monte Pellegrino a été incluse dans le plan régional des parcs et réserves naturelles, approuvé par le décret du conseiller n ° 970 du 10 juin 1991.
La Réserve d'aujourd'hui a été créée par décret du conseiller régional du territoire n ° 610/44 d'octobre 1995 et confiée à la direction de l'Association des Rangers italiens.

La réserve, étendue à 1.050 hectares, comprend l'ensemble du massif du Monte Pellegrino (zone de réserve A) et le parc Favorita (zone B ou pré-réserve), à ​​l'exception des infrastructures sportives.

Monte Pellegrino est un massif montagneux de roches carbonatées à prédominance de calcaire, à 606 mètres d'altitude, caractérisé par une orographie extrêmement vivante, riche en plateaux praticables, et avec des versants abruptes riches en phénomènes karstiques, avec 134 grottes d'origine marine et / ou karst.

La zone est incluse dans le site d'intérêt communautaire ITA020014.

Flore

Les crêtes abruptes du promontoire abritent des espèces botaniques typiques des falaises côtières telles que le palmier nain (Chamaerops umilis), la figue de barbarie (Opuntia ficus-indica), la câpre (Capparis épineuse), chou vert (Brassica rupestre), l'herbe perlière méditerranéenne (Glandora rosmarinifolia), l'euphorbe de Bivona (Euphorbe bivone), l'œillet de roche (Dianthus rupicole), la veuve des falaises (Cretic scabiosa) ainsi que certains endémiques comme le bleuet des falaises (Centaurea Émirats Arabes Unis).

La zone des eaux souterraines accueille de vastes zones de garrigueGommage méditerranéen et les volets résiduels de chêne vert. Parmi les espèces présentes dans cette zone, nous avons le chêne vert (Quercus ilex), la manne (Robe frêne), la caroube (Ceratonia siliqua), l'arbousier (Arbousier unedo), laurier (Laurus nobilis), le mastic (Pistacia lentiscus), le térébinthe (Pistacia terebinthe), le viburnum (Weigelia Floride), sumac (rhus coriaria), l'olive (Olea europaea var. Sylvestris), l'alaterno (Rhamnus alaternus), euphorbe arboricole (Dendroïdes Euphorbia), salsepareille (Smilax brut); dans les environnements de garrigue il y a ampelodesma (Ampélodesmos mauritanicus), l'herbe de la fontaine (pennisetum setaceum), la plus grande cardogna (Scolymus grandiflorus).

Le sous-bois accueille de splendides Orchidee, comme par exemple l'endémique Ophrys lunulata, espèces prioritaires selon Directive Habitat de l'Union européenne (code 1905).

Une partie de la zone du Immobilier de la Favorita il est finalement occupé par des surfaces cultivées (agrumesjardins potagersvergers, champs agricoles expérimentaux) et les zones reboisées a conifères.

Faune

Parmi les mammifères présent dans le parc il y a le renard (vulpes vulpes), belette (Mustela nivalis), le campagnol Savi (Microtus savii), le sanglier (Sus scrofa), le lapin sauvage (Oryctolagus cuniculus). Dans les grottes, la présence du chauve-souris Rhinolophe ferrumequinum.

La réserve abrite plus de 40 espèces de oiseaux. Parmi les oiseaux de proie, en plus du faucon pèlerin (Falco), à laquelle la montagne doit son nom, la buse (Buteo Buteo), le crécerelle (Falco acouphènes), la chouette effraie (Ces albums), Le hibou (Scops Otus) et le hibou (Athéna noctua); la zone est également sur le route de migration de la buse au miel (Pernis apivore). D'autres oiseaux observables sont la grive bleue (Monticola solitaire) et croisières (Loxia curvirostra).

Quant aux reptiles, la réserve protège le coluber léopard (Situle de Zamenis) et l'asp (vipera aspis); il existe également de nombreux exemples de lézard sicilien (Podarcis waglerianus).

Parmi les amphibiens, il convient de mentionner la présence de deux endémiques: le discoglosse peint (Discoglosse pictus) et le crapaud émeraude sicilien (Bufotes boulengeri siculus), dont il existe une grande colonie qui se reproduit près de la Gorge de Santa Rosalia, une piscine naturelle qui s'élève non loin du sanctuaire homonyme.

Des endémismes intéressants sont également inclus dans le malacofaune quali Cornu mazzulii e Marmorana sicilienne.

 

 

(Source du texte: Wikipedia)

Sites Natura 2000 associés:

Insertion de la carte: Ignace Caloggero

Photos et vidéos: web

Contributions d'information: Ignazio Caloggero, Web 

Note: Le remplissage des fiches de la base de données Heritage se déroule par phases incrémentales: catalogage, géoréférencement, insertion d'informations et d'images. Le bien culturel en question a été catalogué, géoréférencé et les premières informations saisies. Afin d'enrichir le contenu de l'information, d'autres contributions sont les bienvenues, si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer via notre espace "Vos contributions"

Avis de non-responsabilité

 

 

Évaluer (1 à 5)
0.000
Envoyer un avis à l'éditeur
[contact-form-7 id = "18385"]
Partager