Hymera
Description

Hymera

Ce qui suit est extrait de: Cultes, mythes et légendes de la Sicile antique (Auteur : Ignazio Caloggero - ISBN : 9788894321913)

Imera était probablement une nymphe, personnification de la rivière Imera qui liait son nom à la ville du même nom (aujourd'hui Termini Imerese). Son culte trouverait une confirmation dans l'histoire de Cicéron , selon laquelle le gouverneur Verre n'a pas pu voler un groupe de statues de la ville d'Imera, précédemment pillée par les Carthaginois après la destruction d'Imera en 409 av. Les statues ont été rendues à l'Imeresi par Publius Scipio, après la destruction de Carthage en 146 avant JC. Parmi ces statues, celle d'Imera se démarque par sa beauté. Certaines pièces confirmeraient le culte de cette divinité. Dans une pièce d'argent d'Imera, la nymphe qui fait des sacrifices dans un sanctuaire apparaît, dans un autre sont représentés: le sanctuaire, le jet de la source, un satyre et une nymphe sacrificatrice, très probablement le même Hymera

 Cicéron: Verrine lib. II 87,88

 Biagio Pace: Art et civilisation de la Sicile antique. Volume III page 481.

Insertion de la carte: Ignazio Caloggero

Photo: web

Contributions d'information: Ignazio Caloggero, Région de Sicile

Avis de non-responsabilité

Évaluer (1 à 5)
0.000
Envoyer un avis à l'éditeur
[contact-form-7 id = "18385"]
Partager