Embouchure de la rivière Belice et dunes voisines (EUAP0375)
Description

Embouchure de la rivière Belice et dunes voisines (EUAP0375)

Type de site
RNO = Réserve naturelle

Codes WDPA / EUAP: 13177 EUAP0375

  • Anciennes provinces concernées: Trapani, Agrigente
  • Communes concernées: Castelvetrano, Menfi
  • Organisme de gestion: Province de Trapani
  • Établissement: DD.AA.RR. 83 du 14.03.84 et suivants (30.05.87 / 02.07.88)

Description:

La réserve a une extension territoriale d'environ 130 hectares appelée zone A (réserve) à laquelle s'ajoutent 140 hectares supplémentaires, classés en zone B car il s'agit d'une zone de la pré-réserve. La réserve naturelle de l'embouchure de la rivière Belice est une zone lacustre côtière étendue sur plus de 5,0 km sur la côte sud de la Sicile et baignée par le canal sicilien, entre Marinella di Selinunte et le promontoire de Porto Palo, tandis qu'à l'intérieur elle est délimitée de la ligne de chemin de fer Castelvetrano-Sciacca, suspendue depuis 1986. Ici, la rivière Belice se jette dans la mer après un parcours de 77 kilomètres. Il est né à Piana degli Albanesi en Sicile et a une tendance saisonnière. L'embouchure présente des zones déprimées qui sont périodiquement inondées d'eau saumâtre. La côte est sablonneuse et parsemée de petites dunes qui se déplacent sous l'action des vents. Le dernier tronçon de la rivière entre dans la réserve en suivant un chemin presque rectiligne puis s'étire parallèlement à la côte et, après avoir formé une dernière boucle, se jette dans la mer. La réserve a été créée avant tout pour favoriser la conservation et la reconstruction des formations de dunes, de la flore et de la faune typiques des milieux sableux. Il comprend différents environnements: les dunes, l'embouchure de la rivière avec la végétation typique des marais et, dans la partie la plus intérieure, le maquis méditerranéen à feuilles persistantes.

Flore

Les plantes que l'on peut observer, pour la plupart herbacées, sont équipées d'organes souterrains particuliers (bulbes et rhizomes) pour accumuler et retenir l'eau, dans les parties aériennes elles présentent des dispositifs qui permettent de limiter la transpiration.
La flore présente est marécageuse et comprend diverses espèces endémiques ainsi que des espèces typiques des sols marécageux. Parmi les espèces présentes, on se souvient du lis de mer (côte de chicorée), le canon (Arundo Donax), le jonc, le bruant, le radis (Cakilé maritima), d'acacia, de santoline (Santoline chamaecyperissus), luzerne marine (Marina de Medicago), le squill de mer (Urginée conjugale), le thameric (Tamarix Gallica) et le pavot cornu (Flavum de Glaucium).
Beaucoup de ces espèces sont des pionnières, c'est-à-dire qu'elles parviennent à coloniser les dunes, à les fixer et à les consolider pour l'installation ultérieure d'arbustes et d'herbes.
Les dunes, devenues stables, deviennent utiles pour l'écosystème côtier, gênant les vents salés et empêchant l'avancée du sable vers l'intérieur.
Dans la partie la plus intérieure, appelée pré-réserve, sur le côté gauche de la rivière, s'élève une pente sur laquelle pousse un buisson à feuilles persistantes, caractérisée par la présence d'espèces végétales typiques du paysage méditerranéen, comme l'olivier (Olea europaea), le mastic (Pistacia lentiscus), euphorbe arboricole (Dendroïdes Euphorbia), la câpre (Capparis épineuse), asperges épineuses (Asperges acutifolius), la caroube (Ceratonia siliqua) et le palmier nain (Chamaerops humilis).

Faune

La réserve abrite une riche avifaune, à la fois sédentaire et migratrice. Parmi les espèces présentes figurent le martin-pêcheur, le héron cendré, le réfectoire, la foulque, la lande, la mouette, le canard, le geai et le coucou.
Il existe également des invertébrés comme les mollusques bivalves et certains reptiles comme le lézard vert, le lézard et la couleuvre à collier. Certaines espèces d'arthropodes comme les orthoptères trouvent leur environnement idéal sur les dunes de sable Brachytrupes mégacéphale e Ochrilidia sicula, le scarabée Pimélia grossa et le scarabée Géotrupes marginatus.
La présence de tortues marines se produit périodiquement (Caretta caretta) qui déposent leurs œufs dans cette zone.

(Source du texte: Wikipedia)

Sites Natura 2000 associés:

 

Insertion de la carte: Ignace Caloggero

Photos et vidéos: web

Contributions d'information: Ignazio Caloggero, Web 

Note: Le remplissage des fiches de la base de données Heritage se déroule par phases incrémentales: catalogage, géoréférencement, insertion d'informations et d'images. Le bien culturel en question a été catalogué, géoréférencé et les premières informations saisies. Afin d'enrichir le contenu de l'information, d'autres contributions sont les bienvenues, si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer via notre espace "Vos contributions"

Avis de non-responsabilité

 

 

Évaluer (1 à 5)
3.176
Envoyer un avis à l'éditeur
[contact-form-7 id = "18385"]
Partager